France Informatique

L'Actualité Informatique pour les professionnels IT

La guerre des liseuses numériques est lancée

Pendant que Samsung et Apple s’écharpent sur le terrain des tablettes tactiles à grands coups de brevets, d’autres acteurs se lancent dans le champ de bataille voisin des liseuses numériques. Amazon a lancé les hostilités en septembre dernier avec l’annonce de la Kindle Fire, version améliorée de son e-reader. La Fire a débarqué avec de nouvelles fonctionnalités multimédias comme la navigation web via une connexion wifi ou la lecture de vidéos. Le géant du commerce en ligne l’a pour cela dotée d’un écran tactile couleur de 7 pouces. Attendu pour le 15 novembre aux Etats-Unis, l’appareil sera commercialisé au prix alléchant de 199 dollars.

Mais la concurrence ne compte pas laisser Amazon dominer éternellement le marché des liseuses numériques. Aux Etats-Unis, le Kindle truste déjà 67 % du marché contre 22 % pour le Nook de chez Barnes & Noble (données Goldman Sachs). Celui-ci a donc également donné un coup de fouet à son appareil maison et a annoncé lundi 7 novembre de lancement de la Nook Tablet, équipée des mêmes capacités multimédias que la Kindle Fire. Vendue 50 dollars, la Nook Tablet justifie son prix plus élevé par des spécificités plus solides que son homologue, notamment deux fois plus de mémoire vive et de capacité de stockage. À noter qu’Amazon offre néanmoins un espace de stockage illimité en mode cloud.

L’affrontement se propage naturellement chez les distributeurs physiques. La Fnac vient d’ouvrir les pré-commandes de sa nouvelle liseuse, baptisée Kobo by Fnac, pour une sortie prévue le 28 novembre. Celle-ci est identique à la Kobo eReader Touch du fabricant canadien. Avec un écran tactile noir et blanc de 6 pouces, 2 Go de mémoire interne et un prix de 129,90 euros, elle vient chasser sur les terres de la Kindle classique. Mais cette dernière vient également de se trouver un nouvel allier de poids. Pour faire face à cet accord entre la Fnac et Kobo, Virgin annonce en effet un partenariat avec Amazon pour vendre la Kindle dans ses enseignes. Le combat sera rude.

Commentaires Clos.